Le Top 3 des recruteurs français en 2018 : McDonald’s, SNCF, LVMH


Selon les prévisions de cette étude publiée lundi, McDonald's France arrive premier de cette enquête, avec plus de 32.000 embauches prévues sur l'année. Le podium est complété par le Groupe SNCF et LVMH qui comptent recruter respectivement 29.900 et 13.500 personnes.

La hausse des embauches se confirme à la lecture de l’enquête Le Figaro-Cadremploi publiée ce lundi. La progression est manifeste et concerne tous les secteurs (banque, transport, industrie, restauration…) et tous les types d’emploi de l’ingénieur à l’apprenti. Seul ombre au tableau, dans les métiers du numérique, il y a pénurie de compétences…

Entreprises familiales, grands groupes du CAC 40, PME ou startups, quel que soient le secteur dans lequel elles opèrent, ce sont pas moins de 407 grands groupes qui ont accepté de révéler leurs estimations de recrutements pour l’enquête réalisée par « Le Figaro Économie » en partenariat avec Cadremploi, site de recrutement destiné aux cadres. Ensemble ces entreprises prévoient d’embaucher 409.646 personnes équivalent temps plein (ETP), contre 382.824 en 2017 (effectivement recrutées). S’agissant des seuls cadres, les prévisions 2018 montent à 109.660, contre 98.047 en 2017 (effectivement embauchés).

Selon les prévisions de cette étude publiée lundi, McDonald’s France arrive premier de cette enquête, avec plus de 32.000 embauches prévues sur l’année. Le podium est complété par le Groupe SNCF et LVMH, qui comptent recruter respectivement 29.900 et 13.500 personnes.

 

Le n°1, McDonalds, ne prévoit d’embaucher que… 205 cadres en 2018

Cette palmarès révèle cependant de profondes disparités, notamment s’agissant des cadres puisque le classement est effectué selon le nombre total de recrutements. Ainsi le numéro un McDonalds avec 32.015 recrutements prévus n’envisage que 205 embauches de cadres cette année. Le 5e, groupe Armonia, qui prévoit 11.370 n’envisage que… 25 embauches de cadres en 2018.

Les plus grands recruteurs de cadres sont ainsi les groupes d’ingénierie (Capgemini/Sogeti 4.100, Alten 3.800, Sopra Steria, Altran, Akka…) de BTP (Bouygues 3.300, Vinci, Eiffage…) mais aussi les télécoms (Orange 1.600) le portage salarial (Didaxis 3.000), l’assurance (Axa 1.800), l’aéronautique (Safran 1.000)…

 

Le numérique, très demandeur de jeunes diplômés

Dans la partie de l’enquête qui s’intéresse spécifiquement aux secteurs et entreprises qui recrutent le plus de jeunes diplômés, Le Figaro note que le secteur du numérique, et particulièrement dans le conseil, emporte tous les suffrages. Ainsi, dans le Top 5 de ce classement des entreprises qui prévoient de recruter le plus de jeunes diplômés en 2018, on trouve :

  • Capgemini / Sogeti : 2.800
  • Didaxis : 2.800
  • Sopra Steria : 2.550
  • Alten : 2.000
  • Groupe BPCE : 2.000

 Lire la suite de ce classement sur le site du Figaro