Travailler dans une start-up ou dans une PME, est-ce identique ?


Travailler dans une start-up ou dans une PME, est-ce identique ?

Entre start-up et PME, les emplois proposés et les conditions de travail peuvent être très différents. Alors à quoi devez-vous vous attendre exactement ? Voici les principales différences et similitudes entre ces deux structures.

Start-up  et PME interviennent sur des marchés différents

La start-up est pionnière sur un marché en devenir

La start-up répond à une problématique existante par la proposition de solutions innovantes et souvent technologiques. Elle va donc fournir un produit ou un service novateur qui répond à un besoin marché précis.

Donc à ses débuts elle ne connaît pas réellement son environnement (clients, fournisseurs…) et elle construit au fur et à mesure son modèle économique.

La PME a son activité au sein d’un marché mature

La petite entreprise se développe, quant à elle, en connaissant son marché. Si l’innovation n’est pas absente de sa démarche, son dirigeant démarre le plus souvent son entreprise en étant déjà expert de son activité (marketing, commercial, production…).

  • Les objectifs et la prise de risque sont donc différents.
  • Cette différence initiale conditionne largement les conditions de travail des emplois proposés

 

Les particularités et les points de convergence

Organisation du travail et profils recherchés

L’organisation d’une start-up est informelle et peu hiérarchique. Les salariés sont parties prenantes de la croissance et du développement de l’entreprise et peuvent apporter de nombreuses idées innovantes. La réussite de la start-up tient à son inventivité et nécessite donc de profils créatifs et plus proactifs que réactifs. Les start-up recherchent ainsi le plus souvent des candidats  passionnés et force de proposition. Donc si vous avez un profil atypique et iconoclaste, que vous n’avez pas peur de mettre les mains dans le cambouis ou encore que vous avez l’âme d’un business developer vous devriez y trouver votre compte. Vous ne vous ennuierez pas et ne compterez pas vos heures… Regarder un match de football en buvant une bière avec votre patron ne sera pas considéré comme anormal.

En revanche, par essence même, l’organisation de la start-up n’est pas pérenne. Elle sera amenée tôt ou tard soit à disparaître, soit à devenir une PME ou encore à se faire racheter par un grand groupe.

L’organisation d’une PME est bien définie. Pour autant le top management reste aussi facilement accessible, quoique probablement moins pour le match de foot malgré une ambiance détendue.

En général, les services travaillent en transversalité autour de projets communs et de ce fait la transmission du savoir et le transfert des compétences sont importants. Vous vous verrez confier des missions opérationnelles très rapidement. Les PME apprécient les profils réactifs et autonomes disposant d’une très bonne capacité à s’organiser. Là aussi, il faut être capable de travailler avec des horaires variables d’un jour à l’autre. D’autre part, une PME engage généralement plus de collaborateurs qu’une start-up et possède donc plus d’employés. Les deux structures sont petites mais à différents niveaux.

La prise de risque

Dans une start-up, votre poste, tout comme l’activité de l’entreprise en elle-même, sont incertains. Par nature, la start-up n’as pas de vision claire du futur, en effet son environnement est en perpétuelle construction. Ce qui peut être stressant voire angoissant pour certaines personnes.

A l’opposé, les petites sociétés sont motivées par la mise en place d’une entreprise autonome conçue dès le départ pour la profitabilité et la stabilité à long terme.
Elles opèrent souvent dans un milieu local et n’ont pas vocation à croître indéfiniment. La prise de risque est donc différente puisqu’il s’agit d’être plus productif dans l’échange de ses biens et/ou services pour prendre des parts de marché et non d’apporter des changements profonds à un produit/service pour transformer ou créer un nouveau marché.

En résumé, la question à se poser est : est-ce que l’incertitude  vous motive ou vous effraie ?