Emploi : RégionsJob rachète le bordelais JobiJoba


Emploi : RégionsJob rachète le bordelais JobiJoba

La société JobiJoba, créée à Bordeaux en 2007, vient d’être rachetée par le numéro 2 français de l’emploi, du recrutement et de la formation sur internet : RegionsJob

Rien ne semble pouvoir freiner l’appétit du groupe RegionJob (RegionJobs, Cadreo.com, MaFormation.fr, ParisJob…), spécialisé depuis 18 ans dans le recrutement, la gestion de l’emploi et des carrières via internet.

Après avoir initié, en 2016, la création d’une entreprise partagée (joint venture) avec Talentplug pour pouvoir exploiter commercialement son logiciel de gestion des recrutements -Talent Detection- RegionsJob, filiale du groupe Télégramme, a pris, il y a quelques mois, une participation conséquente dans le capital de l’acteur web du service à la personne, Aladom.fr/jemepropose.com.

Une stratégie de croissance externe qui vient de connaître une brutale accélération avec l’acquisition, il y a quelques heures, de JobiJoba, société bordelaise spécialisée, depuis 2007, dans la recherche d’emploi en France et en Europe.

Des activités complémentaires

Les 14 sites gérés par la société bordelaise référenceraient 6 millions d’offres actuellement. Après des années de propositions aux particuliers et aux collectivités, pas moins de quarante en France ont choisi de travailler avec elle. Les services de JobiJoba (25 collaborateurs) se sont étendus, en 2017, au marché des entreprises.

JobiJoba, société fondée et dirigée par Thomas Allaire, propose un service, CV Catcher, qui fait appel aux technologies de sémantique et de machine learning (apprentissage automatique des machines). Grâce aux sommes importantes de données, big data, collectées par la société, CV Catcher permettrait aux entreprises d’identifier de potentielles recrues : jeunes diplômés, cadres confirmés… avant même qu’ils se mettent en quête d’un nouvel emploi.

Pour RegionsJob (210 collaborateurs, 33 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017)l’acquisition de JobiJoba est l’occasion de compléter son offre dans le domaine des agrégateurs d’offres, de l’analyse des datas à destination des collectivités et les logiciels RH pour les entreprises.

Le groupe parisien dirigé par Jérôme Armbruster, qui va connaître une profonde réorganisation de ses marques, entend poursuivre sa politique d’acquisitions. D’ici quelques mois d’autres opérations de croissance externe devrait être annoncées.