Retraite : ce que change la fusion des régimes Agirc et Arcco


Depuis la fusion des régimes de retraite complémentaires des salariés, les points Agirc et Arcco sont transformés en points Agirc-Arrco. Les cadres ne recevront désormais plus qu’une pension complémentaire. Leurs cotisations vont également augmenter et le salaire primera sur le statut.

Senior couple checking their billsFini la distinction entre cadres et non-cadres. Dans le mode de calcul des retraites du moins. Depuis le 1er janvier, tous les salariés cotisent en effet à un seul régime complémentaire : l’ Agirc-Arcco. Une fois à la retraite, les cadres ne recevront donc plus qu’une pension complémentaire. Les points Arcco versés à tous les salariés restent les mêmes et les point Agirc, jusqu’alors uniquement versés aux cadres, ont été convertis et un coefficient de conversion a été calculé en divisant la valeur du point Agirc par la valeur du point Arcco. Pour les cadres, le nombre de points Agirc est donc multiplié par 0,3477911548 auxquels s’ajoutent le nombre de point Arrco. Lequel est aujourd’hui fixé à 1,2588€. Par exemple, 1000 points Arcco équivalent à 1 258,80€ annuels et 1000 points Agirc deviennent 347,79 points Agirc-Arcco soit 437,80€ annuels en complément. Vous pouvez vous rendre sur le site de l’Agirc-Arrco pour simuler vos points et le montant de votre retraite.

 

Cotisation en hausse

La fusion de l’Agirc-Arcco, décidée en 2015 pour renflouer les caisses des retraites complémentaires, va se traduire par une hausse de la cotisation, notamment des plus hauts salaires. Un non-cadre percevant un salaire de 2 200€ mensuel devra cotiser 2€ de plus par mois (6€ pour l’employeur) et un cadre payé 4 700€ paiera 20€ supplémentaires (30€ pour l’employeur).

Autre changement intervenu au 1er janvier, un système de bonus-malus a été introduit pour inciter à travailler plus longtemps . Les salariés nés en 1957 ou après, même à 62 ans, et même s’ils disposent de toutes leurs annuités ou qu’ils sont en carrière longue, ne pourront pas toucher leur retraite complémentaire en entier s’ils décident d’arrêter à 62 ans. Un malus est en effet mis en place diminuant le montant des pensions pendant trois ans. Mais s’ils partent à 63 ans, leur retraite complémentaire sera normale. Un petit bonus s’appliquera pour ceux qui travaillent jusqu’à 65 ans. Il consistera en un versement de 10 % supplémentaire mais pendant un an seulement ou de 20 % jusqu’à 66 ans et de 30 % jusqu’à 67 ans.

Dernier changement introduit par la fusion des caisses Agirc et Arrco : les pensions de réversion. Ce régime est désormais unifié et c’est le mieux disant qui a été choisi : les pensions de réversion seront versées à partir de 55 ans.