Nouvelle-Aquitaine : le chômage recule moins au 4e trimestre 2018 que sur un an


 Sur un an la baisse du nombre de demandeurs d'emploi est nettement supérieure en Nouvelle-Aquitaine qu'en France métropolitaine.
L’évolution du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans emploi) reste bien orienté au 4e trimestre 2018 mais perd de l’intensité quand on le compare sur l’année. En fin d’année 2018 c’est le département de la Vienne qui a tiré son épingle du jeu, avec la plus forte baisse régionale.

Avec un recul du chômage de catégorie A dix fois supérieur à la baisse moyenne enregistrée en Nouvelle-Aquitaine (-0,2 % à 289.670 personnes) au cours du 4e trimestre 2018, le département de la Vienne (Poitiers), au nord de Poitou-Charentes, semble le plus en forme. Dans la Vienne le chômage de catégorie A a ainsi reculé de -2 % pendant la période contre -0,2 % en Nouvelle-Aquitaine et -1,1 % dans l’ensemble de la France métropolitaine.

Ce qui montre que dans l’ensemble notre région suit une courbe très médiocre en matière de baisse du chômage. Le deuxième meilleur score néo-aquitain est enregistré au nord-est de la région, en Corrèze (Tulle), avec un recul de -1,9 % du nombre de demandeurs d’emploi. Ce tropisme nordique se confirme pour le troisième meilleur résultat, enregistré tout au nord de la Nouvelle-Aquitaine, dans les Deux-Sèvres (Niort) où le nombre des demandeurs d’emploi est en recul de -1,2 %.

Forte hausse conjoncturelle dans les Landes

La Gironde (Bordeaux) arrive en quatrième position de cette baisse, à -0,5 %, devant le département le plus à l’est de Nouvelle-Aquitaine, la Creuse (Guéret), à -0,4 %, le Lot-et-Garonne (Agen), au sud-est, à -0,2 %, et la Charente (Angoulême). A l’inverse trois départements sur les cinq qui voient grimper le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A se trouvent dans l’ex-Aquitaine. C’est ainsi celui des Landes (Mont-de-Marsan) qui enregistre la plus forte poussée du nombre de demandeurs d’emploi, à +1,6 %, devant la Haute-Vienne (Limoges), à +0,7 %, la Dordogne (Périgueux) et les Pyrénées-Atlantiques (Pau), à +0,2 %, et la Charente-Maritime (La Rochelle), à +0,1 %.

Sur un an le taux de chômage de catégorie A est en recul de -2,1 % en Nouvelle-Aquitaine, contre -1,5 % en France métropolitaine. Tous les départements de la région bénéficient de cette baisse avec un record en Gironde, à -3,4 %, devant les Deux-Sèvres et la Haute-Vienne, à -3 % chacun, la Corrèze (-2,6 %), la Dordogne (-2,5 %), les Landes (-2,4 %), le Lot-et-Garonne (-1,5 %), les Pyrénées-Atlantiques (-1,2 %), la Creuse (-0,4 %), la Vienne (-0,3 %), la Charente (-0,2 %) et la Charente-Maritime (-0,1 %).

Forte hausse chez les femmes de 50 ans et plus

Le chômage de catégorie A recule davantage chez les hommes (-0,4 %) que chez les femmes (-0,1 %). Cela est vrai dans deux tranches d’âges sur trois. C’est chez les moins de 25 ans que le renversement est total puisque le nombre de femmes en chômage de catégorie A y recule de -1,7 %, contre -0,3 % pour les hommes.

Chez les 25-49 ans, où le taux de chômage est en recul moyen de -0,4 %, celui des hommes enregistre une baisse de -0,5 %, contre -0,2 % pour les femmes. L’écart est encore plus marqué dans la tranche d’âge des 50 ans et plus, où le taux de chômage de catégorie A est en hausse moyenne de +0,4 %. Dans cette catégorie le taux de chômage des hommes recule de -0,1 % tandis que celui des femmes explose, à +0,8 %.